Événements et festivités 

 15 mai 2022. C'était le marché de printemps

Des bijoux fantaisie aux fleurs en pâte de porcelaine, des accessoires en raphia aux bois pyrogravés, des cosmétiques bio aux "couseries de Camille", des couvertures en cuir à la "savonnerie de Mamie". Il y en avait pour toutes les bourses et pour tous les goûts au marché de printemps de Collorgues. Et si vous aviez une petite faim entre deux animations musicales de "Yogacy gar 'n'move" et "Fantakholic" ou après le grand défilé de mode initié par Sophie Colcanap, l'organisatrice de cette grande journée de festivités, les burgers et les hot dogs de "O p'tit bonheur" vous attendaient devant la mairie. Sans oublier les crêpes, gaufres et glaces à l'italienne ou les cakes et les gâteaux de la ""Bombinette de Sandrine", venue en voisine de Sainte Eulalie. Pendant que les plus petits s'essayaient à la pêche aux canards ou se baladaient à dos de poney, restait alors à rendre visite à Chris Clavier dont la galerie de peinture est ouverte à l'entrée du village, ou à découvrir les bleus inimitables des céramiques de Nanouk, au numéro 24, tout en haut de la Grand Rue

 13 mai 2022. "La perle de la Canebière" plébiscitée au foyer de Collorgues

Il a fallu rajouter des chaises au foyer de Collorgues pour la représentation de "La perle de la Canebière", le 13 mai dernier. Et, avant de finir la soirée autour d'un pot offert par la municipalité, c'est une salle comble qui a applaudi cette comédie d'Eugène Labiche interprétée par une troupe d'acteurs bouillonnants et toniques,  joliment intitulée la "compagnie des Santabous"



8 mai 2022. Le souvenir de la dernière guerre.

Au moment où,  77 ans après,  de nouveaux conflits meurtriers déchirent l'Europe, Collorgues,  comme de nombreuses communes de France, a tenu à célébrer la victoire contre le nazisme et le souvenir des victimes de la guerre et de la  déportation. 

19 mars 2022. Le carnaval des enfants. 

Organisé par le Sou des écoles, le traditionnel carnaval des enfants a donné lieu à Une joyeuse farandole à travers les rues du village jusqu'à la place du Pradet, devant la mairie. Là, les enfants ont pu déguster les gâteaux préparés par les mamans et brûler Monsieur Carnaval, comme le veut la tradition qui faisait de ce geste une façon d'en finir avec les froids et la grisaille de l'hiver pour faire place aux couleurs et à la chaleur du printemps

19 mars 2022. Le foyer municipal accueille Baby on the rocks

Après le festival d'Avignon et en dépit d'une finale de rugby historique, les Collorguois ont applaudi  la pièce de Lysa Maro, Baby on the rocks, interprétée par Lysa Maro et par Jean-Luc Fleureau

4 décembre 2021. Collorgues fait son marché de Noël 

Ici, des lampes sculptées en bois de chêne, là les objets en pâte de porcelaine froide et bois flotté de Sandy arts. Là encore, les décorations et les fleurs séchées de Céline, les huiles essentielles de Christina, les cosmétiques bio de la savonnerie de Mamie, les poteries de Ceraku et les bougies de Laetitia, cette jeune lilloise installée à Collorgues qui s'est spécialisée dans le soin des ongles.... Il y en avait pour tous les goûts ce samedi 4 décembre au marché de Noël. Les santons de Sandrine Pulido côtoyaient  les impressions au laser de Séverine Castrejon, les dernières créations de Jacqueline Persello, qui habille les femmes rondes, ou les kits de naissance et les coffrets zéro déchet de Sophie Colcanap, initiatrice et maîtresse d'oeuvre du marché, avec le Sou des écoles..

De quoi trouver des idées de cadeaux pour ses proches et ses amis. De quoi aussi faire de belles rencontres avec des hommes et des femmes, artisans, producteurs ou artistes qui  mettent dans leurs créations tant d'imagination et d'inventivité. De quoi aussi, passer un bon moment ensemble Avec le  blues et le rock de notre ami Jean-Luc,  la danse des Sévillanes ou les comédiens du  théâtre de Collorgues.  

Restait encore à goûter  au cake aux fruits de Sandrine Clauzel, médaille d'argent au concours du Gard gourmand, venue en voisine de Sainte Eulalie. Ou à découvrir le bleu envoutant des céramiques de Nanouk,  les tableaux de Christiane Clavier, les bijoux amérindiens revisités avec des pierres naturelles de Valérie MC  Carthy ou les peintures acryliques et les portraits de son mari Timothy.

Tout au long de la journée les visiteurs avaient pu déguster avec bonheur le vin bio de Claude Jeandrot, du domaine de Cressance (idéal pour accompagner vos repas de fin d'année...) tandis que les autres  se  restauraient  à la buvette du Sou des écoles ou à la petite roulotte rouge de Madeline Roussel qui nous propose désormais chaque semaine des burgers « made in Collorgues ». Et puis à 16 heures 30, avant la grande tombola, les petits ont eu  le privilège de rencontrer le père Noël venu les retrouver dans la cour du château.


Pour joindre Sophie Colcanap : contact@handjoycreations.fr

ou 06 33 12 05 85

A l 'AFFICHE

Sophie Colcanap

Elle a grandi en Ardèche, vécu en région parisienne, étudié en Occitanie. Après avoir habité Garrigues-Sainte-Eulalie, elle a posé ses valises à Collorgues et c'est elle qui est à la fois l'initiatrice et l'organisatrice de ce marché de Noël. A Garrigues, Il y a un an, elle avait commencé à mettre sur pieds un festival des savoirs faire. Plus de 40 artisans contactés, de la danse, de la musique... et puis, crac, festival annulé pour raisons sanitaires.

Ce marché de Noël c'est un peu sa revanche. Elle n'a pas compté ses heures pour « recruter » ses participants, ni ménagé sa fatigue. Au point, parfois, d'en oublier ses propres activités. Une formation aux métiers de la mode, 4 ans de bac pro à Albi, 2 ans de BTS et de licence à Nîmes, puis un premier stage dans un bureau d'études textiles, où elle apprendra à accompagner les modèles de prêt à porter et de maillots de bain, de la conception à la vente.

Viendront d'autres expériences qui ne feront que confirmer ses deux coups de coeur : la couture sous toutes ses formes et le travail du bois, une passion partagée avec son compagnon qui leur permettra d'élaborer avec succès une gamme de meubles et de têtes de lit pour la maison. A 29 ans, cette fonceuse qui a monté sa propre société il y a deux ans - « Handjoy créations » - rêve aujourd'hui de créer une marque de vêtements à destination des mamans et des enfants. Made in France et même made in Gard ! Et on voit mal pourquoi elle n'y parviendrait pas, elle qui a posté en exergue de sa page Facebook cette superbe formule : « la seule chose qu'on est sûr de ne pas réussir est celle que l'on ne tente pas ».

11 novembre 2021. Au jardin de la paix

Pour la deuxième année consécutive, la cérémonie du 11 novembre, organisée par Micheline Reghenas et le conseil municipal est marquée par la persistance de la pandémie. 

25 août 2021. Collorgues renoue avec le marché nocturne

  Il y avait la musique de la peña, des crêpes et des acras, de la bière d'Uzès et du vin naturel, des artisans locaux qui proposaient leurs dernières  créations, ou des liqueurs citrons gingembre qui mêlaient le tonique de l'alcool et la douceur du sirop !  C'était le 25 août à Collorgues dans le cadre des festivités des marchés nocturnes en pays d'Uzès.

Après des années où Collorgues était comme sorti des programmes,  la mairie avait décidé de renouer avec cette manifestation estivale très prisée des habitants du village et des estivants. Résultat : une affluence inespérée et des éclats de rire tard dans la nuit. Comme pour oublier des mois de solitude  et de confinement. Une expérience à renouveler assurément !



18 Juillet 2021. Collorgues retrouve le cinéma belge

 C'était la date à ne pas manquer. Le 18 juillet, le festival du cinéma belge était de retour à Collorgues où il est né il y a maintenant neuf ans. Un festival de courts métrages où burlesque, corrosion et inattendu forment un cocktail explosif que l'on déguste, à la mi juillet, dans quelques villages privilégiés du Gard.

« Lorsque je revenais dans le sud, il y a une dizaines d'années, raconte Méryl Fortunat, réalisateur et créateur de cette manifestation, j'étais frappé par l'énergie qui se dégageait de ces villages et je ne savais pas comment répondre à cette attente». Une enfance à Beaucaire, une scolarité à Nîmes, où il se passionne pour la photo, et des études cinématographiques en Belgique vont lui donner l'idée de ce mariage surprenant en pleine période estivale entre le cinéma et la garrigue.

. Quant au choix de Collorgues, où Méryl comptait quelques bons amis, c'était presque une évidence. « La cour du château, avec ses pans de murs et son grand espace rectangulaire, c'était un emplacement magique pour une projection en plein air ». La preuve : lors des débuts du festival, il faudra rajouter des chaises et des bancs pour permettre à tout le monde de s'asseoir...

Huit ans plus tard le festival du cinéma belge en garrigue a retrouvé Collorgues avec bonheur. Le 18 juillet, une foule bon enfant se pressait sur la place du Pradet autour de la traditionnelle buvette du Sou des écoles, bercée par les voix féminines du concert Ooojala. Une "trouvaille de Méryl Fortunat qui avait proposé aux trois jeunes femmes de venir chanter à Collorgues à l'occasion du festival.

Au menu également le très attendu concours de pétanque franco belge, dont les trophées ont été remis à la mairie de Collorgues (cf photo ci-dessous) et, à 21 heures 45, les courts métrages sous les étoiles, dans le décor unique de la cour du château  !

14 juillet 2021. La fête malgré le Covid 


Le 14 juillet, comme il y a un an et à l'invitation de la municipalité, les habitants du village s'étaient donnés rendez vous au Moteur,  en fin de matinée,  pour partager un moment  de détente et de convivialité. 

Musique, rencontres et saucisses grillées,  préparées avec soin par Gérard Reghenas  et Philippe Thérond,  étaient au rendez vous, pour le plus grand plaisir des villageois qui, pour certains, n'ont quitté les lieux qu'en fin d'après midi.

Une façon de montrer que, Covid ou pas, le 14 juillet au Moteur fait désormais partie des  rendez vous traditionnels entre la commune et ses élus.

20 février 2021, la bibliothèque est ouverte au public


Samedi 20 février, c'était le grand jour pour la bibliothèque de Collorgues. Sous la responsabilité de Timothée Schwob, et dans des locaux entièrement remis à neuf au premier étage de la mairie, la bibliothèque ouvrait ses portes pour accueillir désormais les visiteurs tous les samedi de 10 heures à 12 heures . 

Atmosphère conviviale et bon enfant pour cette première prise de contact, en dépit des précautions dues au maintien de la pandémie. Parmi les tous premiers ouvrages à trouver preneurs, "Les volcans", "La nature en colère", "Les aventures de Diplo, le bébé dinosaure" et le livre de notre ami, Claude Mazauric, sur les destins croisés de quatre "poilus" originaires de Collorgues dans la Grande Guerre".

 11 novembre 2020. Une cérémonie marquée par la crise sanitaire

Sans public et sans le traditionnel apéritif de clôture, directives préfectorales obligent,   les adjoints au maire ont lu le message des Associations de combattants et de victimes de guerre et le texte de Genevieve Darrieussecq, ministre chargée de la Mémoire et des Anciens combattants avant , comme chaque année, de rendre hommage aux habitants de Collorgues morts pendant le conflit



Au jardin de la paix, dans la cour du Temple, Micheline Reghenas, maire de Collorgues, dépose une gerbe en mémoire des morts de la Grande Guerre. Une cérémonie masquée et en petit comité en raison de la persistance de la crise sanitaire   

14 juillet 2020. Un moment de détente et d'amitié

Quelques jours après le second tour des élections municipales, le 28 juin précédent, et tout en respectant les consignes de prudence imposées par la situation sanitaire,  les Collorguois sont venus en nombre rencontrer la nouvelle équipe et partager en musique un moment de détente et d'amitié